Collectif sécu des quartiers nord de Marseille

Défendons la sécu

 

Rassemblement le 28 juin à 10h devant la sécu de st louis 21 juin, 2011

Classé dans : tracts , pétition — collectifsecuquartiersnord @ 21:03



ALERTE A LA POPULATION

 

LA DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE
DES BOUCHES DU RHONE VIENT DE CONFIRMER SON  PLAN DE RESTRUCTUATION D’ICI 2013

Pour les Quartiers Nord de Marseille et leur périphérie cette réorganisation se traduirait par :

-   la fermeture totale  du centre de La Gavotte .

-   la fermeture de l’espace accueil de St Henri que le Président du conseil s’était engagé à maintenir après la fermeture en 2009 du centre de paiement .

-   la réorganisation du centre de St Louis qui devient un pôle spécialisé dans le traitement des indemnités journalières et qui ne traitera plus la gestion du fichier assuré et la CMU. L’accueil actuel serait transformé en « espace accueil »ce qui signifie que les agents d’accueil n’auront plus le droit d’aller consulter les techniciens à l’arrière pour traiter les dossiers complexes ou urgents.

-   la fermeture de l’espace accueil du Canet ,déjà vidé de ses dossiers en 2009 qui ont été répartis sur les centres de Burel, Plan de Cuques et Gardanne.

-   la fermeture du centre de Burel où subsistera un simple  point d’accueil.

-   la réorganisation de l’activité de Kléber qui devient un pôle spécialisé dans le traitement de la gestion du dossier assuré/affiliation/CMU et qui ne gèrera donc plus les indemnités journalières maladie, maternité, accident du travail.

                        .          

Après des heures perdues dans les transports, ce seront des heures d’attente dans un Espace Accueil déjà saturé, où seulement des renseignements généraux pourront être donnés, plus  aucune urgence ne pouvant être résolue le jour même.

                     C’est la fin du service public de proximité.

            EMPLOYES , ASSURES SOCIAUX , PROFESSIONNELS DE SANTE

             DEFENDONS ENSEMBLE L’AVENIR DE NOTRE SECURITE SOCIALE

                    PARTICIPEZ NOMBREUX AU RASSEMBLEMENT LE      

                                                MARDI 28 JUIN A 10H

            DEVANT LE CENTRE DE SECU DE ST LOUIS (458 rue de lyon)

Pour plus de détails visitez notre blog : http://collectifsecuquartiersnord.unblog.fr

 

 

ARGUMENTAIRE SUR LE PROJET 2011/2013 28 mai, 2011

Classé dans : tous les articles,tracts , pétition — collectifsecuquartiersnord @ 20:32

Le projet présenté par la direction de la CPCAM de BdR est guidé par une seule préoccupation : comment, dans une situation déjà tendue, faire face à une nouvelle vague programmée  de réduction des effectifs ?

La restructuration  planifiée s’articule donc autour de  2 axes forts :

-   la fermeture de centres et de points d’accueil

-   la centralisation des activités sur des plates-formes spécialisées dans le traitement d’une seule catégorie de dossiers (indemnités journalières pour les unes, gestion du fichier et CMU pour les autres.

Il est clair que la réduction des moyens conjuguée à une augmentation de la charge de travail ne peut qu’aboutir à une dégradation du service public.

Ce constat n’étant pas publiquement avouable, la direction de l’organisme tente de démontrer que son projet sera sans conséquences sur la qualité du service rendu aux assurés sociaux.

Elle avance donc, dans la presse ou en réponse aux inquiétudes de certains élus, quelques arguments qui ne résistent pas à une analyse sérieuse.

 

Les principaux  arguments de la direction.

 

-         La centralisation des activités doit permettre d’améliorer  la professionnalisation  des agents et donc leur efficacité ce qui aurait pour effet de dégager des gains de productivité.

 

Cet argument n’est pas sérieux. En effet, dans l’organisation actuelle des centres de paiement, les agents sont déjà spécialisés. On voit donc mal comment, par exemple, un agent qui traite 30 dossiers de CMU par jour au centre St Louis se mettrait à en traiter 40 par le simple fait d’aller exercer la même activité  à Kléber.

De ce point de vue, il est évident que le réservoir de gains de productivité a déjà été épuisé, sauf à mettre en place des politiques de management musclées destinées à imposer aux salariés des objectifs impossibles à atteindre, incompatibles avec un travail de qualité et générateurs de risques psycho-sociaux.

Reste que, dans la configuration actuelle, et même si chaque agent ne traite qu’un type de dossiers, le centre de paiement rassemble toutes les activités ce qui permet de gérer en direct et sur place toute demande d’un assuré social quelle qu’en soit la nature.

Ce ne sera plus le cas si les pôles spécialisés voient le jour.

     

-         La centralisation des activités permettra d’uniformiser l’application des textes

 

Il est vrai qu’un même dossier peut être traité différemment d’un centre à l’autre, ce qui, naturellement pose problème. La question qu’il faudrait d’abord se poser est : « comment en est on arrivés là  ?»

L’abandon, depuis plus de 20 ans, des formations qualifiantes et de l’entretien des connaissances face à une législation complexe et en constante évolution y est sans doute pour beaucoup. Comme les politiques  de cadres qui ont privilégié le « management » à la technicité privant les employés du soutien nécessaire à l’exercice de leur travail au quotidien.

Que la direction semble découvrir aujourd’hui une situation qu’elle a elle même créé semble donc pour le moins suspect. D’autant que cette « découverte »tombe à pic pour justifier un restructuration qui ne règlera rien.

En effet si l’on suit la direction, il resterait, en 2013, huit sites spécialisés dans le traitement des indemnités journalières maladie, maternité, accident du travail.

Soit ….. huit possibilités différentes d’interpréter et de traiter un même dossier.

Et si l’on pousse un peu plus loin cette logique de l’absurde, il faudrait donc tout centraliser sur un seul pôle.

Mais se poserait alors la question de savoir s’il est normal qu’il puisse exister des disparités de traitement entre un assuré social des BdR et un assuré social des Alpes Maritimes . Faudrait-il alors créer un pôle de gestion unique des indemnités journalières pour toute la région PACA ?

 

C’est peut être après tout ce qui nous guette si l’on observe ce qui s’est passé dans les grands services publics.

 

-         Le maillage géographique de proximité de la CPCAM reste dense avec le maintien       d’un nombre important de sites d’accueil, ces implantations étant revues pour mieux s’adapter à la réalité du département, prenant en compte les bassins de vie et d’emploi de la population.

 

Il faudrait tout d’abord définir ce que recouvre la « prise en compte des bassins de vie et d’emploi de la population ».

S’il s’agit d’adapter l’offre de service public aux caractéristiques sociologiques et culturelles d’une population donnée, le projet est aux antipodes des besoins .

Le sort réservé aux populations des quartiers nord de Marseille et de sa périphérie est, à cet égard, particulièrement éloquent.

 

            D’ici 2013, la restructuration  prévoit :

 

-         la fermeture totale  du centre de La Gavotte (41 000 assurés sociaux , 100 assurés reçus par jour)

-         la fermeture de l’espace accueil de St Henri que le Président du conseil s’était engagé à maintenir après la fermeture en 2009 du centre de paiement (80 assurés reçus par jour)

-         la réorganisation du centre de St Louis qui devient un pôle spécialisé dans le traitement des indemnités journalières et qui ne traitera plus la gestion du fichier assuré et la CMU. L’accueil actuel serait transformé en « espace accueil »ce qui signifie que les agents d’accueil n’auront plus le droit d’aller consulter les techniciens à l’arrière pour traiter les dossiers urgents.(110 000 assurés sociaux couverts, 342 assurés reçus par jour).

-         la fermeture de l’espace accueil du Canet ,déjà vidé de ses dossiers en 2009 qui ont été répartis sur les centres de Burel, Plan de Cuques et Gardanne.(155 assurés reçus par jour)

-         la fermeture du centre de Burel où subsistera un simple  point d’accueil(193 assurés reçus par jour)

-         la réorganisation de l’activité production de Kléber qui devient un pôle spécialisé dans le traitement de la gestion du dossier assuré/affiliation/CMU et qui ne gèrera donc plus les indemnités journalières maladie, maternité, accident du travail.

Ce remodelage en profondeur creuse un peu plus le fossé entre l’assuré social et l’agent appelé à traiter son dossier. On est bien loin du maillage dense de proximité évoqué par la direction.

Dans un secteur lourdement frappé par le chômage et la précarité une telle hémorragie revient à faire subir aux populations la double peine car à leurs difficultés sociales vont s’ajouter des difficultés accrues d’accès aux droits et, par extension, aux soins.

Parler dans ces conditions d’un projet basé sur un  « maillage pertinent » et la  « prise en compte des bassins de vie » relève au mieux de l’ignorance, au pire de la provocation.

 

-         Pour éviter aux gens de se déplacer, il existe des solutions alternatives, à savoir la plate-forme téléphonique et le site ameli.fr.

 

Nous avons là une parfaite illustration du décalage profond  qui peut exister entre les petits décideurs locaux et la réalité de la vie des gens.

Ces services ne sont évidemment pas adaptés à la grande majorité des populations de nos quartiers qui savent pertinemment que rien ne peut remplacer l’accueil par un technicien qualifié et capable de prendre le temps nécessaire à l’identification de leur demande et de la traiter en temps réel.

 

Nous sommes bien face à  une entreprise de déstructuration du service public  justifiée par une réduction des moyens .

Le slogan « employés, assurés, solidarité » est plus que  jamais d’actualité.

 

 

 

La pétition 5 mai, 2011

Classé dans : tous les articles,tracts , pétition — collectifsecuquartiersnord @ 16:35

                  Assurés sociaux des quartiers nord

nous refusons par la présente pétition la mise en place du plan de restructuration mené par la direction de la CPCAM des Bouches du Rhône qui prévoit la fermeture de centres et de points d’accueil, le morcellement de notre dossier. 

Parce qu’il ne peut y avoir de service public de qualité sans structures proche des usagers, nous exigeons, avec le personnel :

- Le maintien de TOUS les sites existants (Kleber, Burel, le Canet, la Gavotte, St-Louis, St-Henri) avec leurs fonctions actuelles.

- Le renforcement des effectifs pour un service public à la hauteur de nos besoins

 

     
 

 

TRACT QUARTIERS NORD 4 mai, 2011

Classé dans : tous les articles,tracts , pétition — collectifsecuquartiersnord @ 20:27

                

                        ALERTE A LA POPULATION

LA DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE DES BOUCHES DU RHONE PROJETTE UN PLAN DE RESTRUCTUATION D’ICI 2013

                                                      Fermeture de 10 centres de paiement

                                                      Fermeture de 15 lieux d’accueil

                                                      Séparation du dossier assuré

Les Quartiers Nord de MARSEILLE sont les plus touchés par cette réorganisation :

2008

6 Centres de Paiement (BUREL, Le CANET, KLEBER, ST LOUIS, ST HENRI, La GAVOTTE) accueillaient les assurés et traitaient leur dossier de A à Z.

2013

                                          ¤        2 Unités  subsisteront SEULEMENT

                                          →      KLEBER qui traitera uniquement le fichier assuré et la CMU

                                          →      ST LOUIS qui traitera les indemnités journalières maladie maternité  et                                                        accident du travail

                                         ¤       3 POINTS D’ACCUEIL indépendants de ces Unités

                                          →     BUREL

                                          →     ST LOUIS

                                          →     KLEBER

Les accueils de La Gavotte de St Henri et du Canet seront définitivement fermés.

 

                        C’est la fin du service public de proximité.       

Après des heures perdues dans les transports, ce seront des heures d’attente dans un Espace Accueil déjà saturé, où seulement des renseignements généraux pourront être donnés, plus  aucune urgence ne pouvant être résolue le jour même.

DEFENDONS ET ASSURONS ENSEMBLE

L’AVENIR DE NOTRE SECURITE SOCIALE

REFUSONS LE PROJET CPAM 2011-2013

SOUTENEZ LE PERSONNEL

SIGNEZ LA PETITION

 

 

Tract aux professionnels de santé

Classé dans : tous les articles,tracts , pétition — collectifsecuquartiersnord @ 20:00

AVIS AUX PROFESSIONNELS DE SANTE

 

La Direction de la CPCAM des Bouches du Rhône a prévu dans son plan de restructuration 2011/2013

 

La fermeture définitive

Du centre de Sécurité Sociale la GAVOTTE


Aucun accueil ne subsistera ni pour les assurés, ni pour les Professionnels de Santé.

Alors que le dossier des assurés  sera « explosé » sur différentes grandes unités centrales  (fichier et  CMU  sur KLEBER, MARIGNANE ou GARDANNE,  indemnités journalières maladie et accident de travail  sur ST LOUIS,GARDANNE ou LES CHARTREUX),

les Professionnels de Santé seront rattachés selon leur activité sur un centre déterminé.

Le dépôt des lots, se fera sur rendez vous, un jour fixe de la semaine.

Tout litige, réclamation, suivi de dossier devront être traités par e mail ou par téléphone,( là aussi à jour fixe), par des interlocuteurs différents, la volonté de la Direction étant d’éloigner le plus possible le Professionnel de l’UGE, l’objectif étant à terme la création de Pôles de production où plus aucun public ne sera reçu.

Nous, agents de la GAVOTTE, refusons la fermeture de notre unité de gestion :

Nous voulons

- le maintien de notre UNITE DE GESTION et de son accueil sur son site actuel

- le maintien de l’entier dossier de l’assuré rattaché en fonction de son adresse

- le maintien du rattachement de tous les professionnels de santé de notre secteur

- du personnel en nombre suffisant pour accomplir correctement notre mission de service public

 

Professionnels de Santé,

Défendez avec le personnel le Centre de la Gavotte

Et signez la pétition que les agents vous présentent. 

 

 

 

 

CA BOUGE AUSSI A LA CPAM DE PARIS

Classé dans : tous les articles,tracts , pétition — collectifsecuquartiersnord @ 19:44

cpamparis.jpg

 

 

HISTOIRE DE MONSTRES 27 avril, 2011

Classé dans : tous les articles,tracts , pétition — collectifsecuquartiersnord @ 22:28

Il y a quelques années, la Direction inaugurait l’Espace Accueil de Kléber en présence, excusez du peu,  du ministre de la santé de l’époque: Jean François Mattéi.

Présenté jusqu’à ces derniers mois comme la vitrine de la Caisse , le « must » de l’accueil modernisé , le joli bébé est devenu un monstre.

Files d’attente interminables (705 assurés par jour en moyenne) ,personnel en nombre insuffisant et sous pression constante, la vitrine s’est rapidement transformée en symbole d’un accueil déshumanisé.

A tel point que la Direction envisage, et c’est d’ailleurs l’un des rares aspects positif de son projet, de délester l’espace accueil de kléber en ouvrant un site supplémentaire en centre ville.

On aurait donc pu espérer que  cet échec patent servirait de leçon.
Il n’en est rien.

Ainsi le projet CPAM 2011/2013 prévoit la fermeture des accueils de La Gavotte (99 assurés/jour), de St Henri(81 assurés/jour) et du Canet(155 assurés/jour).

Le site  le plus proche restant à la disposition de ces assurés serait celui de St Louis qui accueille actuellement 342 assurés par jour et qui  passerait donc (faites l’addition) à  677 personnes reçues  quotidiennement.

Bref nous pouvons d’ores et déjà annoncer (si le projet aboutit)  la naissance …..d’un nouveau monstre.

 

NDLR : les chiffres cités sont extraits du  document de la direction intitulé CPAM 2011/2013

 

 
 

louis crusol |
Force-Ouvrière Cordon Elect... |
Le journalisme autrement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Flowers For Zoé
| Taire les Silences....
| AROSE - Mali